Nothing

Altérations : Les altérations servent à baisser ou à augmenter le son des notes d’un ou plusieurs demi-tons :

  • Le bémol descend le son d’un demi-ton (symbole )
  • La dièse monte le son d’un demi-ton (symbole  )
  • Le double bémol descend le son de deux demi-tons ( ♭♭)
  • Le double dièse monte le son de deux demi-tons ( ♯ ♯)
  • Le bécarre annule l’effet du bémol ou du dièse (symbole )

 Les dièses et les bémols ont un ordre :

  • Bémols : si, mi, la, ré, sol, do, fa (si 3 bémols à l’amure, on a si, mi, la bémolisés)
  • Dièses : fa, do, sol, ré, la, mi, si (si 2 dièses à l’armure, on a fa do diésés)

 

Altération constitutive : Elle indique qu’elle est valable tout au long de la partition, ou du moins jusqu’au prochain changement d’armure.

 

Altération de précaution : Elle indique par précaution afin que la note soit bien jouée.

 

Altération accidentelle : Elle est valable pour la note concernée. Elle est placée devant la note.

 

Amplitude : Ecart entre le repli du corps et son extension. La petite amplitude est quand on est plié sur soi.

 

Appuis : Partie du corps permettant de soutenir le poids : pieds, genoux, dos, main, avant-bras, tête.

 

Armure : L’armure ou l’amature désigne toutes les altérations à la clé. Elle est composée exclusivement de dièses ou de bémols.

 

Attaque : Le paramètre qui détermine à quelle vitesse l’intensité d’un son augmente jusqu’à sa valeur maximale.

 

Axe : Il désigne l’axe qui passe au centre du corps

 

Ancrage : Action de mettre du poids dans ses appuis

 

Accent : Il ponctue la phrase musicale (musique) et corporelle (danse). Il modifie l’intensité (volume sonore), l’attaque et la durée relative de chaque note.

 

Barres : Il existe 4 types de barres :

  • Barre de mesure : Elle découpe la portée en mesure
  • Barre de reprise : Elle indique une répétition. Quand j'arrive au bout de la barre je répète.
  • Double barre finale : Elle indique la fin de la partition
  • Double barre fine et la barre en pointillés : Elles indiquent un changement de certaines particularités dans la partition. (exemple : changement de tonalité)

 

 

C : C’est une façon d’indiquer le 4/4 (fort, faible, fort, faible). Le C barré est une façon d’indiquer le 2/2 (fort, faible).

 

Centre : Centre de gravité

 

Clef de sol : Elle détermine la position du sol sur la portée

 

Clefs d’Ut : Elle détermine la position du do sur la portée. Il en existe 4 :

  • Clef d’Ut première ligne, elle est placée sur la première ligne de la portée
  • Clef d’Ut deuxième ligne, elle est placée sur la deuxième ligne de la portée
  • Clef d’Ut troisième ligne, elle est placée sur la troisième ligne de la portée
  • Clef d’Ut quatrième ligne, elle est placée sur la quatrième ligne de la portée

 

 

Clef de Fa : Elle détermine la position du fa sur la portée. Elle est généralement utilisée pour les sons graves. Il en existe 2 :

  • Clef de Fa sur la troisième ligne, elle est placée sur la troisième ligne de la portée
  • Clef de Fa sur la quatrième ligne, elle est placée sur la troisième ligne de la portée

 

 

Connexion : C’est ce qui permet de ressentir parfaitement les mouvements et d’être à l’écoute de son partenaire. Ceci se traduit de manière concrète par la relation des mains du danseur aux mains de la danseuse.

 

Coordination : C’est ordonner les mouvements et les déplacements de manière harmonieuse

 

Dissociation : Séparer plusieurs mouvements par segmentation du corps. Les parties du corps ont là leur propre mouvement.

 

Déséquilibre : Rupture de l’équilibre

 

Demi-ton : C’est l’espace le plus court entre 2 notes. C’est la moitié d’un ton.

  • Demi ton-chromatique : C’est un demi ton entre 2 notes de même nom

(Exemple :  Do - Do ♯)

  • Demi ton-diatonique : C’est un demi-ton entre 2 notes de noms différents (Exemple : Do ♯ – Ré)

 

Exemple : gamme en do majeur : Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do

Soit : ton, ton, demi-ton, ton, ton, ton, demi-ton

 

Direction : ligne dans laquelle le couple de danse s’oriente (tous les points de la sphère s’orientent vers un point)

 

Disponibilité : Travail sur l’intériorité de l’élève : sentir, ressentir, agir

 

Ecoute : Ecoute de soi, écoute de l’autre, écoute de l’environnement

 

Equilibre : Avoir le centre de gravité au- dessus de la base d’appui

 

Geste : signe volontaire porteur d’indication ou d’émotion

 

Interrelation : C’est la relation d’un danseur en mouvement avec son entourage.

 

Intervalle : C’est la distance qui sépare deux notes. Elle est composée de tons et de demi-tons.

Elle peut être mélodique ou harmonique :

  • Mélodique : Les 2 notes sont jouées l’une après l’autre
  • Harmonique : Ce sont 2 notes jouées en même temps

 

Kinesphère : C’est l’espace autour du corps accessible par lui.

 

Mesure : C’est un découpage temporel régulier de la partition. Toutes les mesures ont la même durée sauf s’il y a un changement de définition en cours de partition. L’espace entre la clé et la première barre de mesure constitue la première mesure de la partition. (Mesure à 2, 3, 4, 5 temps et plus)

  

Mesure simple : Une mesure simple c’est quand chaque temps est divisible par deux sans pointés. (ex : ronde, blanche, noir…) :

  • Chiffre du haut : 2, 3, 4, 5, 7, 11
  • Chiffre du bas : 1, 2, 4, 8, 16, 32, 64

 

 

 Mesure composée : Une mesure composée c’est quand chaque temps est divisible par trois avec des pointés. (ex : ronde pointée, blanche pointée…) :

  • Chiffre du haut : 6, 9, 12, 15, 21, 33
  • Chiffre du bas : 2, 4, 8, 16, 32, 64

 

 

Mouvement Benesh : Cela a été théorisé en 1955 par Monsieur Rudolf Benesh. C’est un théoricien de la danse anglais, mathématicien de formation. La notation Benesh est appelé BN (Benesh Notation). Il repose sur 3 axes :

  • Alphabet de la danse par mouvement (photo).
  • Notation des mouvements (choréologie). Elle s’écrit grâce à l’alphabet. C’est l’étape de la transcription du mouvement. On épelle les mots simples ou composés, les mouvements, la syntaxe, la grammaire (redondance, relativité, échelle de valeur) (vidéo).
  • Transcription de la danse sur la partition en fonction des notes. Il est retranscrit uniquement les mouvements que l’œil perçoit dans le temps et l’espace (mise sur une portée de la vidéo).   

Cette notation est utilisée par le Royal Ballet School, l’ensemble du Commonwealth, les Etats-Unis, l’Europe, le Conservatoire de Paris. Elle est une donnée essentielle pour obtenir le diplôme de la scène chorégraphique niveau bac + 5.  Les professeurs de danse français y reconnaissent le summum de l’exactitude en danse et l’apprennent dès la première année après le bac. 

 



 

Mouvement Laban : Cela a été théorisé par Monsieur Rudolf Laban en 1928. C’est un théoricien de la danse hongrois. L’analyse du mouvement Laban est appelée LMA (Laban movement analysis). Il repose sur 4 axes + 2 ajoutés plus récemment :

  • Le corps (body) : étude du mouvement par le corps
  • L’espace (space) : le danseur évolue dans la kinesphère (père de cette notion)
  • L’effort (effort) : c'est l’analyse dynamique du mouvement, l’énergie
  • La forme (shape) : c'est la forme plastique du corps humain et sa relation à son environnement
  • (+) Le Phrasé, le rythme : laps de temps dans lequel s’effectue le mouvement
  • (+) L’interrelation : relation du danseur avec son entourage

 

Musicalité externe : Adéquation des temps de la danse (rock), aux temps musicaux (extérieur)

 

Musicalité interne : C’est le travail de l’intérieur du corps en fonction du rythme. C’est la respiration (expire, inspire), la tension, la suspension, la résistance, l’apnée et la détente.

 

Nom de l’intervalle : Il dépend du nombre de demi-tons diatoniques :

  • Seconde (ex : do – ré)
  • Tierce ( ex : do -mi)
  • Quarte
  • Quinte
  • Sixte
  • Septième
  • Octave

 

Notes : Une note est une valeur en temps pas forcément égale à la seconde :

  • Ronde : 4 temps
  • Blanche : 2 temps
  • Noire : 1 temps
  • Croche : 1/2 temps
  • Double croche : 1/4 temps
  • Triple croche : 1/8 temps
  • Quadruple croche : 1/16 temps

Les notes dont la valeur est inférieure à un temps sont souvent liées.


 

 

Nuances : C’est le volume sonore des notes (intensité). Elles sont écrites sous la portée :

  • Pianississimo (ppp) : très très faible
  • Pianissimo (pp) : très faible
  • Piano (p) : faible
  • Mezzo piano (mp) : moyennement faible
  • Mezzo forte (mf) : moyennement fort
  • Forte : (f) fort
  • Fortissimo (ff) : très fort
  • Fortississimo (fff) : très très fort

 

Organicité : mouvement le plus logique du corps

 

Périphérie : Limite des mouvements à partir du centre

 

Poids : Travail du corps par rapport au centre de gravité. On va dans le sens de la gravité ou l’inverse. C’est l’équilibre déséquilibre.

 

Polygone de sustentation : C’est la zone au sol sur laquelle le corps repose en équilibre. Le pied si l’on est sur un pied. Si l’on est sur deux pieds c’est les deux pieds et l’espace entre eux appelé interpodale.

 

Présence : C’est quand la disponibilité, l’écoute et le ressenti rayonne.

 

Prise de risque : Action qui apporte une plus-value à la chorégraphie avec une notion de risque.

 

Pulsation : Elle correspond à un battement régulier, continu et uniforme la plupart du temps. (ex visuel : battement crayon ou main). C’est le rythme cardiaque de la musique. Il peut y avoir des ralentis, des accélérations ou des suspensions quand c’est écrit, c'est rare.  

 

Pulsation binaire : Elle est divisible par 2 ou par un multiple de 2. Cela représente 99% des musiques à la radio aujourd’hui. Ex : 1/1 (une ronde), 2/2 (une blanche), 2/4 (une noire), 4/4 (une noire) etc.

 

Pulsation ternaire : Elle divisible par 3 ou par un multiple de 3. Elle est représentée par une valeur pointée. Ex :3/2 (une ronde pointée), 3/4 (blanche pointée), 3/8 (noire pointée) , 6/8 (noire pointée), 12/8 (noire pointée)

 

Quantifier la mesure : Je connais la valeur temporelle de la mesure grâce aux chiffres indicateurs placés à la suite de la clé :

  • Le chiffre du dessous indique la valeur par rapport à la ronde
  • Le chiffre du dessus indique le nombre de temps par mesure

 

Relâchement : Suppression d’un état de tension

 

Ressenti : Sensation perçu.

 

Rythme : Il se structure sur la pulsation, les accents, et la mesure. Il joue sur l’organisation et la modification de ces éléments.

 

Silences : Il existe un silence pour l’équivalent de chaque note :

  • Le bâton de pose : c’est 2 pauses
  • la pause, c’est 4 temps, elle se pose sous la quatrième ligne la portée
  • la demi-pause, c’est 2 temps, elle se place sur la troisième ligne
  • le soupir ou le silence, c’est 1 temps et l’équivalent de 2 demi-soupirs
  • le demi soupir, c’est le ½ du temps
  • le quart de soupir, c’est le ¼ du temps
  • le huitième de soupir, c’est le 1/8ème du temps

 

 

Temps de la mesure : Il existe 3 types de mesure de base :

  • 2 temps
  • 3 temps
  • 4 temps

Les autres mesures sont construites à partir de ces mesures.

 

Tension : certains muscles sont contractés

 

Ton : C’est l’espace de référence entre 2 notes. Il est composé d’un demi-ton chromatique et diatonique.

 

Tonus : légère tension des muscles

 

Transfert : Déplacement du poids vers une autre partie du corps

 

Virtuosité : capacité d’un danseur à résoudre les problèmes techniques

 

Volume : Espace rendu visible par les mouvements dans les limites de la sphère maximale

 

 

Infos : 06 68 27 00 41

club-rock@orange.fr

 On facebook :)

Prochain stage :

Samedi 17 Février

78 rue de Cléry

75 002 Paris

(Métro : Sentier)

 

Reprise cours :

Mercredi 6 Septembre

62 rue Marcel Dassault

à Boulogne

de 20 : 00 à 22 : 00

(Métro : Porte de saint-Cloud)